Ils pouvaient apporter leur casse-croûte ; c’est donc vers 11h30 que sont arrivés les premiers festivaliers de la région lyonnaise, suivis par les cars des deux chorales haut-savoyardes. Finalement ce sont près de 180 personnes qui étaient attablées à midi au Foyer Rural, en attendant l’ouverture officielle.

Après un petit café, les groupes menés par les référents ont pris la direction de l’église de Montanay où le TOURDION de Brignais a inauguré ce 4ème festival. MUSICA, nos voisins de St André de Corcy, La MERILLANTE de Mérignat,  EN PL’AIN CHŒUR  de Montluel, la VILLANELLE  d’Evian,  DOUCEMENT LES BASSES d’Ayze, (on dit A ÿ zeu, Madame la Présidente !!!),  la CHORALE POPULAIRE DE LYON, de Vénissieux ont suivi pour nous offrir un après-midi musical de qualité et de belles rencontres.

Tour à tour attentif, admiratif, enthousiaste, subjugué, attendri, le  public de choristes avertis a pu découvrir différents répertoires mêlant chants contemporains, variétés, sacré classique et contemporain, musiques du monde… swing et bonne humeur.

La MONTADOUR a chanté en dernier son répertoire classique, accompagnée au piano par Ryoko KATAYAMA, avant que tous les groupes reprennent en chœur « HEILIG » de Schubert, le chant commun qui clôturait la 4ème édition.

Le repas du soir fût très joyeux, ponctué des refrains des uns et des autres, entrecoupé de « bans beaujolais ». Pour remercier chefs de chœur et présidents, chaque chorale emporta une photo souvenir de son passage à Montanay ( merci Bernard ) et des airs plein la tête. On n’oubliera pas de sitôt de « mener la vache au taureau » et on ne sait toujours pas si c’est « à bâbord  » ou « à tribord » qu’on chante le plus fort…