×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/lamontad/www/images/FontainesStMartin2010
JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/lamontad/www/images/crimee_2010/photos
JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/lamontad/www/images/ainay3-10-09
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/FontainesStMartin2010
There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/crimee_2010/photos
There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ainay3-10-09
L’association Amitié et Solidarité dans le Val de Saône organisait le concert en vue de récolter des fonds pour ses actions humanitaires.
La Montadour a répondu à l’appel et Philippe TOROSSIAN a contacté pour cette occasion les 4 ensembles dirigés par Stanislas RYPIEN que nous avions entendus lors du Festival de Cailloux le 30 Janvier dernier.
La Montadour a chanté en première partie et sans partition !
C’était le challenge du soir ….chacun faisant confiance à sa mémoire, à celle des voisins et voisines ou aux mimiques du Chef !
Après l’entracte nous avons retrouvé avec plaisir la jeunesse du chœur d’ados et les adultes de l’Ensemble vocal de l’Académie de Musique et de Danse de Miribel et du Plateau. Puis le groupe musical « TROTWOOD », trois générations d’une même famille, nous a transporté au rythme des airs irlandais. Le chœur d’hommes « POLONIUM » nous a offert quelques belles œuvres du patrimoine de la Pologne et les quatre ensembles réunis ont interprété un final entraînant qui souleva l’enthousiasme du public.
Chanteurs et musiciens ont ensuite partagé le buffet préparé par les choristes de la Montadour en souhaitant se retrouver très vite pour un autre concert.
 

{gallery}FontainesStMartin2010{/gallery}

Après trois jours de car, une première étape à Mulhouse, le Chœur de Chambre de Crimée s’est arrêté à Montanay. Chanteurs et musiciens professionnels ou étudiants en musique ont fait découvrir à plus de 200 personnes leur nouveau répertoire. Dans la première partie des chants de la liturgie orthodoxe et dans la seconde se mêlaient oeuvres contemporaines et traditions populaires de Russie et d’Ukraine.
Leurs voix tour à tour émouvantes, vibrantes ou puissantes suivaient toutes les nuances de la direction du chef Igor Mikhailevskiy. En voilà un qui doit faire des envieux …
Arrivé au son du carillon, le chœur de Crimée a terminé son récital à la lueur des bougies sous les acclamations du public.

La Montadour avait ouvert la soirée avec son cocktail et deux nouveautés : le Kyrie de « La Missa Criolla » et le Sanctus de « la Missa Luba »

Après le buffet pris en commun les choristes ukrainiens ont été hébergés dans les foyers « montadouriens ». Quelques mots d’anglais, des gestes, des dessins, nous ont donné l’occasion de faire plus ample connaissances avec ces musiciens venus d’une petite presqu’île entre mer Noire et mer d’Azov.

 {gallery}crimee_2010/photos{/gallery}

A l’occasion des 150 ans de la Société Musicale, la chorale de Cailloux sur Fontaines nous avait invités à son festival le 30 janvier avec 7 autres groupes, tous différents dans leurs interprétations ou le choix de leurs répertoires

Avec une pincée de 9 de ses  titres , La Montadour a servi aux nombreux spectateurs « le Cocktail du Chef » pour la première fois …sans partition !

Pour la neuvième soirée café théâtre, c’est une Première ! Nous avons joué à guichets fermés et même refusé des spectateurs. Devant l’affluence, les « gros bras » de la chorale ont été mis à contribution dès le matin pour déplacer la scène, installer les chaises et les estrades.

Nous ouvrons la soirée avec le « cocktail du Chef » et en bis resservons une rasade de « Latino à gogo ». Le noir se fait dans la salle et « les Cocottes » entrent en scène. Les pétages de plombs se succèdent dans la salle d’attente du gynécologue … peu à peu ces trois femmes de styles si différents se révèlent dans leurs expériences de vie et la plus « rock’n roll » n’est pas celle que l’on croit.
Souvenirs d’enfance, des années lycée, problèmes de femmes toutes hantées par le regard de l’Homme sous les traits du père, du mari, de l’amant…mis en chansons avec humour, tendresse et auto-dérision ; dans chaque femme, il y a une cocotte…. !

« Les Cocottes » se dévoilent mais gardent tout de même le petit « Les » qui fait toute la différence : tous ceux qui ont suivi ce spectacle comprendront !

Quand les lumières se rallument, c’est notre infatigable Pierre qui accompagne en musique les danseurs et tous ceux, très nombreux, qui terminent la soirée en discutant autour d’un verre, sur des nappes élégantes aux couleurs de La Montadour.

 

C’est un auditoire particulièrement motivé qui a pris place dans la petite église de Poleymieux laissant dehors un petit crachin glacial.


Pendant près de deux heures, la Montadour a assuré seule le spectacle avec plus de vingt titres dont « Elie » et « Memory » pour la première fois en public.
Le chœur d’hommes se faisait la part belle avec 6 chansons. La locomotive noire, poussive et ventrue a toujours beaucoup de succès sur les voies de « La strada ferrata » ! La soirée s’est terminée sur les rythmes entraînants de l’Amérique du Sud.


Un grand merci à la municipalité de Poleymieux qui a eu la bonne idée de proposer un percolateur de café chaud bien apprécié..
Toute l’équipe de La Montadour, le chef, les choristes souhaitent à tous et à chacun de bonnes fêtes de fin d’année .