×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/lamontad/www/images/ainay_30-12-2012
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ainay_30-12-2012

Comment résumer le « BEST ON » de WALLY ? Pendant tout le spectacle l’artiste nous entraîne dans son univers, ses chansons courtes, son scat, les mots d’enfants et le courrier des lecteurs. Tout est prétexte à chansons et il vaut mieux ne pas perdre le fil car le spectacle est mené tambour battant ! Là, je l’entends dire: «  mais c’est de la guitare que je joue ! »

Wally est aussi l’inventeur du premier tee-shirt avec « RIEN écrit dessus », du paillasson qui reste toujours propre et de slogans publicitaires très spéciaux pour les camionnettes des artisans de son Aveyron natal .

 

Vendredi 14 février, 8h, c’est l’heure du départ pour les 60 choristes de LA MONTADOUR et leur chef. Direction l’Italie, où à Bergame nous sommes invités par l’association « MUSICA RAGAZZI », orchestre de jeunes talents dirigés par Francesco CHIGIONI.

Toute l’intendance de cette rencontre franco- italienne était préparée depuis des mois par Véronique et Francesco à Bergame et Marie-Agnès, Elisabeth et le CA côté montanois. Un grand merci également à nos traducteurs Philippe et Françoise.
Après un voyage sans problème il ne restait plus qu’à récupérer nos chambres à l’Ostello Bergamo, face à la Citta Alta.

Repas sur place avant déménagement et transformation de la salle à manger pour la répétition commune avec l’orchestre. Ces jeunes musiciens, élèves du Conservatoire, ne manquent pas de talents. Il ne faut pas quitter le chef des yeux, paraît-il, mais là c’était difficile…mais stimulant puisque tout se met rapidement en place. Francesco et Philippe sont satisfaits de leurs troupes et de la répétition.
Il est près de minuit pour l’extinction des feux.

La matinée du samedi est consacrée à la visite de la ville haute de Bergame, qui à l’intérieur de ses remparts a un centre historique de toute beauté et de merveilleuses églises baroques. Les plus courageux font l’ascension du beffroi, d’où la vue à 360° sur les toits de la ville et ses jardins secrets s’étend jusqu’aux Alpes.

En milieu d’après-midi, retour à l’auberge et changement de tenue pour le concert du soir à OSIO SOPRA où après un super buffet de spécialités régionales organisé par nos hôtes nous avons pris nos marques et installé les estrades dans la belle église San Zenone

Que dire du concert :
Un «  beau concert » a dit le chef, « Molto bello » selon Don RIPAMONTI dont on fêtait ce soir là les 50 ans de prêtrise.
MUSICA RAGAZZI a débuté la soirée avec des morceaux de Telemann puis LA MONTADOUR a rejoint les musiciens pour le « GLORIA » de Vivaldi avec la participation de jeunes et  brillantes solistes : Claudia CERUTI et Liudmila CHEPURNAYA, tous sous la direction de notre chef Philippe TOROSSIAN.
Les échanges de cadeaux ont suivi avant le « SANCTA MARIA » de Mozart dirigé par Francesco CHIGIONI. Les applaudissements d’un public enthousiaste ont clôturé la soirée.

Dimanche matin, le car nous a conduit dans la « ville basse » aux larges avenues et  monuments de style classique. La plupart des magasins sont ouverts et un petit marché fait le bonheur des choristes en quête de souvenirs. Le temps d’une photo de groupe pour la presse lyonnaise et nous voilà repartis à OSIO SOPRA pour le repas de midi

Menu de spécialités bergamasques au restaurant IMAGO : antipasti, polenta, risotto, pâtes au sarrazin, viande en sauce et pâtisseries avec le café italien et le petit verre de Limoncello.

Le temps passe vite en bonne compagnie mais il est l’heure de prendre congé de Véronique et Francesco CHIGIONI qui ont organisé notre séjour de main de maître. Nous aurons le plaisir de bientôt les accueillir à MONTANAY dès que les chefs se seront mis d’accord sur le programme musical.

Alors qu’à l’avant du car on tente de faire la sieste, l’arrière est en plein délire! Serait-ce les effets secondaires du Limoncello ???  Ou le cadeau de St Valentin que rapporte Jean-Paul à Chantal ???
Quelques chutes de neige au tunnel du Fréjus et à 22 heures la Présidente, devant le Foyer Rural, accueille des voyageurs enthousiastes et enchantés de leur voyage.

Ils pouvaient apporter leur casse-croûte ; c’est donc vers 11h30 que sont arrivés les premiers festivaliers de la région lyonnaise, suivis par les cars des deux chorales haut-savoyardes. Finalement ce sont près de 180 personnes qui étaient attablées à midi au Foyer Rural, en attendant l’ouverture officielle.

Après un petit café, les groupes menés par les référents ont pris la direction de l’église de Montanay où le TOURDION de Brignais a inauguré ce 4ème festival. MUSICA, nos voisins de St André de Corcy, La MERILLANTE de Mérignat,  EN PL’AIN CHŒUR  de Montluel, la VILLANELLE  d’Evian,  DOUCEMENT LES BASSES d’Ayze, (on dit A ÿ zeu, Madame la Présidente !!!),  la CHORALE POPULAIRE DE LYON, de Vénissieux ont suivi pour nous offrir un après-midi musical de qualité et de belles rencontres.

Tour à tour attentif, admiratif, enthousiaste, subjugué, attendri, le  public de choristes avertis a pu découvrir différents répertoires mêlant chants contemporains, variétés, sacré classique et contemporain, musiques du monde… swing et bonne humeur.

La MONTADOUR a chanté en dernier son répertoire classique, accompagnée au piano par Ryoko KATAYAMA, avant que tous les groupes reprennent en chœur « HEILIG » de Schubert, le chant commun qui clôturait la 4ème édition.

Le repas du soir fût très joyeux, ponctué des refrains des uns et des autres, entrecoupé de « bans beaujolais ». Pour remercier chefs de chœur et présidents, chaque chorale emporta une photo souvenir de son passage à Montanay ( merci Bernard ) et des airs plein la tête. On n’oubliera pas de sitôt de « mener la vache au taureau » et on ne sait toujours pas si c’est « à bâbord  » ou « à tribord » qu’on chante le plus fort…

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Le « Concert de Printemps » méritait bien ce nom. Cet après-midi du dimanche fût une parenthèse ensoleillée dans un printemps pourri. La petite église de pierres dorées, bien remplie, était baignée de lumière, le public familial et chaleureux.
Par la porte restée ouverte, on voyait les passants s’arrêter sur la place, écouter un ou deux chants avant de continuer leur promenade. La Montadour a offert ce jour-là un large éventail de son répertoire, de la variété contemporaine au « Gloria » de Vivaldi. «  Un bon concert » a dit le chef !

Rencontre avec les deux chorales « POINT D’ORGUE » et « VOIX DU RAIL » dirigées par Paul Guérin et la MONTADOUR à l’invitation du comité de quartier du 6° arrondissement. Merci à Monique et Christiane d’avoir initié ce projet.
En première partie nous avons écouté les deux chorales qui chantaient «  a capella » un répertoire très varié, l’acoustique de l’église mettant plus en valeur les rythmes classiques.
L’entr’acte fut malheureusement un peu plus long que prévu, la descente d’estrade s’étant révélée funeste pour notre présidente…
C’est donc concentrés comme jamais que nous avons réalisé notre programme dont le GLORIA de Vivaldi accompagné avec bonheur par Ryoko KATAYAMA.
Un accueil chaleureux, un copieux buffet préparé dans la crypte, la troisième mi-temps particulièrement appréciée nous a remis de toutes nos émotions.