Imprimer
Pour la neuvième soirée café théâtre, c’est une Première ! Nous avons joué à guichets fermés et même refusé des spectateurs. Devant l’affluence, les « gros bras » de la chorale ont été mis à contribution dès le matin pour déplacer la scène, installer les chaises et les estrades.

Nous ouvrons la soirée avec le « cocktail du Chef » et en bis resservons une rasade de « Latino à gogo ». Le noir se fait dans la salle et « les Cocottes » entrent en scène. Les pétages de plombs se succèdent dans la salle d’attente du gynécologue … peu à peu ces trois femmes de styles si différents se révèlent dans leurs expériences de vie et la plus « rock’n roll » n’est pas celle que l’on croit.
Souvenirs d’enfance, des années lycée, problèmes de femmes toutes hantées par le regard de l’Homme sous les traits du père, du mari, de l’amant…mis en chansons avec humour, tendresse et auto-dérision ; dans chaque femme, il y a une cocotte…. !

« Les Cocottes » se dévoilent mais gardent tout de même le petit « Les » qui fait toute la différence : tous ceux qui ont suivi ce spectacle comprendront !

Quand les lumières se rallument, c’est notre infatigable Pierre qui accompagne en musique les danseurs et tous ceux, très nombreux, qui terminent la soirée en discutant autour d’un verre, sur des nappes élégantes aux couleurs de La Montadour.